L’aire d’autoroute… volume 4

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

L’aire d’autoroute… volume 4Je lance Google map et part a la recherche d’un hotel… Ma seule inquietude a ce moment est de me montrer en Charlotte et accompagné de mon amant… Certe je me trouve plutot sexy une fois féminisé mais je crains que ma voix ou ma pomme d’adam ne me trahisse… Et puis, je ne voudrais pas mettre Gaby mal a l’aise non plus..De plus, je me suis fixé une regle: en presence de mon mec, je suis une femme a chaque instant. hors de question de revetir quoi que ce soit de masculin. cette regle, j’y tiens, meme si je sais bien que cela va compliqué notre weekend..Je trouve un hotel plutot sympa, ambiance chateau converti en hotel, un 4 etoiles malgrès des prix plutôt intéressant, je decide de ne pas preciser l’hotel que je choisis a Gaby, ce sera une belle surprise pour lui, qui s’attend peut etre a ce que je trouve un simple formule 1… Seul probleme, il est deja plus de 23h maintenant et ces hotels de province n’ont surement pas de reception ouverte si tard… Naturellement, et sans penser que cela pourrait etre une epreuve, Gaby me dit “tu n’as qu’à les apeller, on verra bien”… Etrangement, mon sentiment est partagé. Je sent que sa remarque etait innocente, je le trouve plutot culoté mais en meme temps.. a y reflechir, ses paroles m’ont rendu plus femme encore, une femme dévouée pour son amant.Mon doigt me met soudainement a l’epreuve en appuyant sur le numero de telephone de l’hotel, declenchant l’appel… Mes battements de coeur s’accelerent.. je vais parler en Charlotte a un etranger… Certe cela fait quelques heures maintenant que je n’ai que cette voix et m’y suis habitué au point de ne me plus y reflechir avant de parler… Mes pensées sont interrompues lorsque finalement, une femme decroche.- “Chateau de Labouasie bonsoir”- “Oui bonsoir Mme, ecoutez nous cherchons une chambre pour une nuit… mais j’imagine qu’a cette heure ci c’est plus possible?”- “Si si detrompez vous. Alors il n’y a personne a cette heure ci. Mais nous avons un guichet automatique a l’entrée qui vous permet d’obtenir une chambre si vous payez par carte”- “Oh vous me faites plaisir, cela va faire ma soirée!!”- “Parfait, pendik escort vous verrez en plus, a cet heure ci toutes les suites libres sont au prix des chambre simples, l’hotel est plutot vide ce soir”- “C’est parfait, vraiment merci beaucoup! Nous pensons arriver d’ici une demi heure”- “Tres bien, bonne soirée et a demain, j’assurerais la récéption si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit!”Ce guichet automatique se trouve etre la solution a toute mon inquietude… l’absence de personnel et la nuit tombée vont permettre de liberer la femme que je suis.Je debrief Gaby, lui annoncant la nouvelle. – “Chéri, ce soir, je suis ta princesse.. nous dormons au chateau” dis-je en riant. – “Quoi? un chateau? comment ca?”- “Tu croyais que pour notre premiere nuit ensemble, un simple hotel ferait l’affaire?”- “Tout ce que je veux, c’est etre avec toi tu sais. je veux dire, ca me fait plaisir, ca me touche mais j’ai juste besoin de toi moi, rien d’autre..”- “Ca t’excite pas de m’imaginer en lingerie, assise sur un fauteuil style louis 15, louis 16 ou je ne sais quoi, t’attirant vers moi et embrasser.. je sais pas … disons… ton sexe?”… Je gagne a tout les coups… encore une fois, je sent sa queue se reveiller subitement… j’en profiteIl s’etait birèvement rhabiller a la suite de mon amoureuse fellation de tout a l’heure et il me fut facile de glisser ma main sur son sexe, son jean était remonté mais deboutonné, dezippé. Sans mauvais jeu de mots, il me tendait la perche, et je la saisie!Je sors sa queue et commence a le masturber lentement, doucement… je caresse son gland entre le pouce et l’index, le decalotte, je m’amuse avec mon jouet préféré!! j’accelère, je ne le masturbe plus, je le branle fortement, je veux le mettre an supplice et m’approche de son oreille pour lui murmurer ces quelques mots, séparés par un souffle éléctrisant…- “J’adore ta queue mon chéri hmmmm” je fais le tour de son gland avec mon index…- « j’ai envie de toi, en moi… quand tu m’as bouffé mon minou je priais pour que tu me pénètres… oh oui j’ai envie que tu me pénètres… que tu me baises fort… toute la nuit… toute la journée… pendik escort bayan » ses deux jambes se contracte sur sa queue… il a envie de jouir… je m’arrete, sert son membre avec la main et lui murmure « non non non chéri… la prochaine fois que tu jouis c’est dans mon p’tit cul bien serré… » Nous quittons enfin l’autoroute, passons le péage et il décide d’arreter la voiture sur le parking de la porte d’autoroute. Je lui demande pourquoi et il me dit simplement qu’il devrait plutôt se rhabiller avant qu’on arrive à l’hotel, « on sait jamais » conclue t-il.Le parking est des plus banales, vide, tout comme notre lieu de rencontre… un souvenir si bon, si excitant. Il tourne la clé pour allumer le moteur, baisse le frein à main… que je relève aussitot!Je l’att**** par la nuque, l’embrasse à pleine bouche et lui dis « je peux plus attendre, j’ai trop envie, prend moi ici chéri, s’il te plaît dis oui… fais de moi ta femme »Je m’abaisse et engloutie sa queue sans plus attendre une seconde, queue qui s’enraidie aussitot. Son gland gonfle dans ma bouche et je le lèche tout en imprimant un rythme soutenu de va et viens sur sa queue… j’aime le sucer mais je dois m’arrêter… je lui aspire ses bourses, à tour de rôle en prenant soins de bien les lécher, pour finalement laisser mon amant sur place. Je sors de la voiture et je cours au loin dans un tout petit bois, m’offrant la discrétion dont on aura besoin pour finalement ne faire qu’un…L’obscurite est soudaine lorsque j’entends le moteur et les lumières s’eteindrent.A ce moment précis, je suis debout adossée à un grand arbre, me tenant sur une jambe, l’autre replié, le pied reposé sur le tronc, comme ces photos de mannequin que l’on vois parfois. Ma jambe pliée crée une ouverture sur mon manteau laissant apercevoir ma lingerie. Je le cherche du regard, il dépasse mon arbre, se retourne à l’appel de mon “chéri.. ici..” et vient se coller à moi. Ma jambe repliée vient s’ecarter légèrement pour laisser Gaby se coller au plus près de moi… sa bosse vient au contact de mon clito… il m’embrasse et ne quitte plus mes lèvres..Rapidement, je reprend le chemin escort pendik de sa queue que je masturbe de son extrémité, comme tout à l’heure, simplement entre mon pouce et index, son membre étant littéralement bloqué et collé contre moi… il gémit de plus en plus fort… je lui dis « shhhuttt » il me dis « je t’aime Charlotte ». Je suis tétanisée par cette déclaration, tenant pourtant à deux simples mots… il n’en fallait pas plus pour me donner envie de le sucer de plus belle.Je fléchis les genoux, tiens en équilibre et fais maintenant face à son sexe… je tiens son regard en le fixant, il me regarde le sucer avec tendresse et ardeur… je le branle en glissant ma tête sous sa queue et lécher ses couilles… je libère ma bouche pour lui glisser un « je t’aime aussi Gaby… ». Je me relève, l’embrasse lorsque il vient soudainement tirer mon tanga pour s’offrir mon clito. Il le colle à sa queue et commence à nous caresser d’une main… j’adore! Je suis dingue de cette sensation! Nos sexe dansent en rythme de sa main, tels deux autres amants.Pour tout vous dire, j’avais pris soin de prendre le gel de mon sac à dos pour le mettre dans la poche de mon manteau. Tout ça pour dire que malgré le bonheur que me procure ses caresses, je les stoppais en repoussant mon homme… je l’admire et lui dis « branle toi pour moi » hmmm que j’aime cette vue, ce corps presque imberbe m’appartient…Je me retourne, fais maintenant face à l’arbre. Je me penche quand je sent déjà son corps se coller à ma raie… je gémis à mon tour, je baisse mon tanga au hauteur de cheville, et vient masturber sa queue entre les fesses… il rejoint mes gémissements et nous continuons ainsi pendant 5 bonnes minutes… soudain il se stop, sentant qu’il ne pouvait plus résister…J’en profite, fais tomber une abondante quantité de gel sur ma raie pour finalement guider le liquide dans ma plus profonde intimité.Il se recolle à moi, tourne ma tête, m’embrasse et lèche ma langue avec sa langue… je me courbe un peu plus, je le regarde droit dans les yeux et de ma voix passionnée je lui dis… « fais moi l’amour maintenant mon amour… fais moi jouir, fais moi t’aimer plus encore… et ne t’arrête que lorsque je serais comblé… » cette phrase, je l’avais répété en tête et était pour la première fois de ma vie capable de la dire.Hmmm, ça y est, il est en moi, je suis à lui…A suivre…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yayımlayan

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir