Chap 16 : Gothique lubrique (1/3)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Chap 16 : Gothique lubrique (1/3)Une gifle, des larmes et puis “Casses-toi, gros connard!”Je n’ai pas su résister à la tentation, mais en avais-je eu un jour envie??? Remontons un mois plus tôt. Lors d’une soirée étudiante, (encore une vous me direz, mais elles sont propices à la fête et aux rencontres) je suis tombé sous le charme de la belle Estelle.Je bois un verre dans un bar avec quelques copains lorsqu’une ravissante brune aux cheveux longs débarque accompagnée d’une autre fille. Le temps qu’elles traversent la salle pour rejoindre d’autres copines, je détaille la brunette de haut en bas. Des longs cheveux lisses, un regard de biche couleur marron, un petit nez rond et une petite bouche. Elle est d’une beauté sans nom. Elle est mince, porte un petit gilet blanc, ouvert sur un débardeur blanc qui plaque ses petits seins. Son jean’s slim lui fait un magnifique popotin et elle est chaussée de petites ballerines.Mes amis ont compris qu’elle me plait, elle attire toute mon attention. Je ne cesse de la regarder. Soudain, elle me regarde aussi. Quelques instants plus tard, elle me regarde à nouveau, puis encore une fois, en me souriant. Elle rigole avec ses copines. Se moquerait-elle de moi? Non, il y a des regards qui ne trompent pas, je lui plais aussi.Je n’ose pas l’aborder tout de suite, je ne veux pas passer pour le gros lourd de service, auprès du groupe de nanas. Je me dis qu’il y aura sûrement un meilleur moment dans la soirée où elle sera un peu plus esseulée.Mais la voilà qui se lève, remet son gilet, prend son sac à main et elle sort güvenilir canlı bahis siteleri en jetant un dernier coup d’œil dans ma direction.Je prends ma veste, je dis à mes potes que je les retrouve plus tard et je file dehors à la recherche de la jolie jeune fille.- Excuses-moi.Elle se retoune- Tu t’en vas déjà?- Oui, je rentre chez moi, j’ai cours demain matin.- Tu n’as vraiment pas le temps de boire un dernier verre?- Non merci, c’est gentil, une autre fois. – Je peux te raccompagner alors?- Oui, si tu veux.- Je m’appelle Christophe- Moi c’est Estelle.Pendant notre petit 1/4h de marche, j’apprends qu’elle a 22 ans, qu’elle fait un BTS dans le tourisme. Elle souhaite devenir guide de voyage afin d’explorer notre belle planète.Nous avons un point commun, tout comme moi, elle vient de Lorient. On ne s’est jamais croisé, nous n’étions pas dans le même lycée.Arrivé au pied de son immeuble où elle habite au dernier étage en colocation avec une copine de lycée, je lui avoue qu’elle me plait et que j’aimerais la revoir. Le rendez- vous est pris pour le lendemain soir devant le cinéma. En me couchant, je me dis que cette fille a tout pour me plaire. Belle, souriante, cultivée, j’ai hâte de la revoir.Nous sommes sortis ensemble ce soir-là et quelques jours plus tard, nous passions notre première nuit ensemble.Nous dormons chez elle. Je me couche le premier en boxer. La lumière de la lampe de chevet éclaire Estelle lorsqu’elle entre dans la chambre en shorty blanc et débardeur gris. Elle s’allonge près de moi, on s’embrasse güvenilir illegal bahis siteleri tendrement. Nos pointes de langue se cherchent, s’effleurent. Elle tremble comme une feuille lorsque ma main se faufile sous son haut. Je caresse son ventre en douceur. Elle ne bouge pas. Ma main remonte lentement et glisse entre ses seins jusqu’à son cou. Je suis excité et je commence à durcir. C’est toujours enivrant, de faire l’amour la première fois avec une nouvelle partenaire. Ca me donne toujours les mêmes frissons. Je suis très curieux de découvrir son corps. J’empaume l’un de ses seins qui tient facilement dans ma main. Je le palpe avec douceur, son téton est dressé, je joue un peu avec. Puis je m’attaque à son autre globe, en continuant de l’embrasser. Je remonte son haut jusqu’au dessous de ses seins. Je bisoute son ventre et titille son nombril de la pointe de la langue. Je la sens frémir. Je me mets à quatre pattes au dessus d’elle, retire son tee-shirt afin de m’occuper de son 85B. Je tête ses pointes érigées, je les suce en malaxant en même temps. Elle feule son plaisir en toute sobriété. Ma main s’aventure dans son shorty. Je caresse son pubis, mes doigts grattent sa fine toison. Plus je m’approche de la zone de vérité et plus elle tremble.Je la rassure en lui disant que tout va bien se passer.Mon majeur décapuchonne son bouton d’amour et entame des petits mouvements circulaires. Elle halète, geint, gémit, remue dans tous les sens. J’accentue la caresse, je fais rouler son clitoris plus vite, ses doigts enserrent güvenilir bahis şirketleri le drap, elle se crispe, s’arcboute et jouit. Elle est clitoridienne. Je kiffe la voir perdre pied.J’enlève son shorty, puis mon boxer, Estelle écarte ses jambes et me dévoile son intimité. Elle est ouverte comme une fleur. Je la pénètre d’un doigt et la masturbe en goûtant encore ses petites tétines.Je bande énormément, mais je ne reçois toujours aucune caresse, ni sur le sexe, ni ailleurs. Je prends sa main, la pose sur mon sexe et l’accompagne quelques secondes verticalement.Mon souffle est chaud, mon pouls s’accélère et nous vibrons tous les deux dans cette masturbation mutuelle.Après avoir enfilé une rondelle de latex sur ma verge, je m’allonge sur elle en la soutenant par les fesses. J’ouvre sa fente lentement et progresse piano-piano. Je suis doux, ça me change, moi qui est l’habitude ces derniers temps d’avoir des rapports…disons un peu plus hard. Mais j’ai cerné ma partenaire, sa timidité, son inexpérience. Je veux prendre mon temps pour lui donner le plaisir et la tendresse qu’elle recherche.Je coulisse en elle par de longs va-et-vient. Je la regarde, ses joues sont rouges, elle me sourit, je la trouve belle, je l’embrasse.J’accélère le rythme, elle monte le son. Elle étend ses bras au dessus de sa tête, ils passent sous l’oreiller, ses mains agrippent fermement les barreaux de la tête de lit.Je la lutine avec un peu plus de puissance, lui arrachant des vocalises plus sonores.Lorsque le volcan qui sommeille en moi se réveille, je la besogne très rapidement, je presse ses fesses fortement en les écartant et je jouis. L’effusion de sperme dans le préservatif est monstrueuse. Elle le ressent et Estelle jouit avec moi. Ivre de bonheur, on s’embrasse et on s’endort paisiblement.Mais ce bonheur naissant va rapidement être mis à l’épreuve.A suivre…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yayımlayan

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir